Logo Santé AMU de France

Ganglion au cou douloureux au toucher : est-ce alarmant ?

Ganglion au cou : que faire quand c'est douloureux au toucher ?

Parties intégrantes de l’organisme humain, les ganglions sont de petits organes participes de la défense immunitaire. Perceptibles au toucher, ils peuvent augmenter de volume en cas d’infection ou d’inflammation. Cela occasionne peur et inquiétude. Mais est-ce grave ? Nous nous pencherons sur cette question dans cet article.

Zoom sur les ganglions

Encore appelés ganglions lymphatiques, les ganglions sont des boules dans lesquelles vont se loger les globules blancs participes de la défense immunitaire de l’organisme. Ce terme est utilisé pour désigner l’apparition d’une boule ou d’une grosseur sur les vaisseaux lymphatiques.

Quels rôles jouent-ils dans l’organisme ?

Les ganglions lymphatiques participent à la filtration de la lymphe et à la défense du système immunitaire par l’élimination des virus et des bactéries vulnérabilisant l’organisme. Le rôle de ces petits organes est d’obstruer les virus. Vous l’aurez compris, les ganglions lymphatiques se trouvent au niveau de la partie osseuse de la bouche qui porte les dents ou au niveau de la gorge et concourent à la préservation du système immunitaire.

Toutefois, ces mêmes sentinelles peuvent être le motif de moult inquiétudes et notamment lorsqu’elles apparaissent au niveau du cou sous la forme d’une adénopathie.

Pourquoi un ganglion au cou est-il douloureux au toucher ?

Si les ganglions sont des sentinelles du système immunitaire, ils peuvent très vite causer douleur et inquiétude. D’ordinaire, la localisation de ces petits organes est diverse, c’est-à-dire qu’elle peut être superficielle (au niveau du cou, de l’aine, des aisselles), profonde ou encore non perceptible (au niveau de l’abdomen et du thorax).

Quand bien même, ils sont considérés comme des glandes, les ganglions localisés au niveau du cou n’en sont pas puisqu’ils ne sont pas intégrés au système hormonal. Les ganglions deviennent rapidement sujets de préoccupations en ce sens qu’ils augmentent de taille et sont durs et chauds au toucher. Dans ce cas-ci, il s’agit d’une adénopathie.

Comment reconnaître les symptômes d’une lymphadénite cervicale ?

Pourquoi un ganglion au cou est-il douloureux au toucher ?

Définie comme une maladie des ganglions lymphatiques, l’adénopathie se manifeste par des symptômes classiques. Parmi les plus fréquents, on distingue :

  • La présence d’une grosseur dans le cou, en haut de la gorge ou encore sous l’oreille ;
  • Le gonflement du cou avec la formation d’une boule dans la gorge.

En cas de gonflement du cou, il ne s’agit plus d’une adénopathie classique sinon d’une adénopathie cervicale.

Causes d’une adénopathie cervicale

Caractérisée par l’augmentation de volume des ganglions lymphatiques, l’adénopathie cervicale est une source d’inquiétude légitime. Bien des facteurs justifient l’apparition d’une boule en haut de la gorge ou encore sous l’oreille. Au rang des origines de l’adénopathie cervicale, on peut citer :

  • Une infection ORL occasionnée par la libération des globules blancs par les ganglions lymphatiques sous mandibulaires ;
  • Une maladie infectieuse comme la mononucléose ou encore la tuberculose ;
  • Une maladie grave telle qu’un cancer, les troubles de la prostate, les lymphomes et une tuméfaction de la gorge ou du cou ;
  • L’enflure des glandes salivaires résultant d’une infection ou d’un cancer ;
  • Des piqûres d’insecte ;
  • Des boutons d’acné ;
  • Des verrues ;
  • Le gonflement de la glande thyroïde survenue en raison de dérèglements à l’avant de la zone cervicale, etc.

Comment traiter un ganglion du cou ?

D’entrée de jeu, il importe de consulter un professionnel de la santé pour avoir un diagnostic médical. Cet examen permettra d’identifier l’origine de la boule dans votre gorge. En cas de causes bénignes du ganglion au cou, vous serez soulagé d’ici quelques jours. Si le volume des ganglions augmente malgré le soulagement de l’infection ou sans raisons évidentes, le diagnostic médical sera d’une grande utilité.

Au cas où les ganglions sont très douloureux, la prise d’antalgiques comme le paracétamol ou encore l’ibuprofène vous sera prescrite par votre médecin-traitant. Si l’origine du ganglion dans votre gorge est due à une affection hormonale, le médecin vous orientera vers un traitement hormonal convenable à votre situation. Dans les cas les plus graves comme ceux du kyste, la chirurgie est recommandée.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
Archive SANTE AMU DE FRANCE

Catégories

Suivez-nous!