Logo Santé AMU de France

Ganglion, aisselle, fatigue et stress : quel est le rapport ?

Ganglion, aisselle, fatigue et stress : quel est le rapport ?

Plusieurs organes du corps participent à la défense du système immunitaire. Parmi eux, les ganglions lymphatiques. Face à des situations de fatigue et/ou de stress, il arrive que ces organes deviennent plus gros que d’habitude. Décryptage.

Ganglions lymphatiques : définition, localisation…

L’anatomie humaine est complexe, diverse et variée. Plusieurs organes constituent le corps humain et participent à sa défense contre les microbes et les bactéries ambiants et environnants. Au rang de ces organes, on distingue les ganglions lymphatiques.

Définition

Le terme « ganglion lymphatique » désigne des organes situés dans l’ensemble du corps et qui composent le système immunitaire. Ces petits organes concourent à la protection de l’organisme contre les maladies. Ce rôle s’accomplit notamment par la filtration des substances nocives dans l’organisme.

Localisation

Il existe une pluralité de ganglions lymphatiques répartis dans le corps humain. Localisés dans le cou, le thorax, etc. Les ganglions lymphatiques se chargent de stocker les globules blancs ; lesquels protègent l’organisme des bactéries nocives ainsi que des particules pour une bonne santé à l’abri des maladies.

L’inflammation des ganglions dans le corps

Vous avez déjà ressenti des douleurs au niveau de vos ganglions dans le cou ou dans une autre zone de votre corps ? Vous connaissez peut-être des personnes touchées par ce problème ? Ce qu’il faut savoir c’est que l’enflure des ganglions est due en grande partie à une blessure ou une atteinte bactérienne du corps.

Dans ces cas de figure, les ganglions gonflent et l’inflammation est douloureuse. Perceptibles sur la peau, les ganglions lymphatiques deviennent sensibles au toucher. Les conséquences de cette inflammation sont aussi nombreuses que négatives. En effet, il s’en dégage les désagréments suivants :

  • Des nausées ;
  • La fièvre ;
  • L’apoplexie ;
  • Des maux de larynx et de tête ;
  • Des vertiges ;
  • Des syncope ;
  • L’hypertension artérielle, etc.

Quels sont les symptômes des ganglions enflés ?

Combien de temps dure une inflammation des ganglions ?

À ce niveau, on peut citer :

  • Des malaises très fréquents ;
  • L’essoufflement ;
  • Un rythme cardiaque anormal avec la tension sur une ou plusieurs parties du corps, etc.

Combien de temps dure une inflammation des ganglions ?

Malgré les répercussions de l’inflammation des ganglions sur le corps, notons que ces petits organes ne tardent pas à retrouver une taille normale après la guérison de l’organisme. Toutefois, cette guérison complète en peu de jours si les causes de l’inflammation des ganglions lymphatiques sont vite identifiées. Aussi, importe-t-il pour les personnes touchées de s’orienter vers un professionnel de la santé pour l’établissement d’un diagnostic médical. Cela s’avère prioritaire en ce sens que les symptômes de l’inflammation des ganglions lymphatiques ne sont pas les faits d’un seul facteur. Plusieurs causes expliquent le gonflement des ganglions et notamment l’anxiété, le stress et la fatigue.

Quels liens existent entre les ganglions sous l’aisselle, la fatigue et le stress ?

La maladie mentale et la maladie physique sont indéniablement corrélées. L’enflure des ganglions est souvent déclenchée par le stress et l’anxiété. Remarquons cependant que ces deux troubles psychiques sont reliés à l’inflammation des ganglions lymphatiques. Au regard de la présence de l’anxiété et du stress parmi les symptômes physiques des ganglions enflés, il est évident qu’une corrélation existe entre ces troubles et l’enflure des ganglions sous l’aisselle.

Un esprit apaisé participe à la bonne santé du corps. Aussi, un individu stressé peut pâtir d’un système immunitaire dysfonctionnel. En effet, le stress impacte négativement la défense immunitaire de l’organisme en ce sens qu’il l’annihile et occasionne un gonflement des ganglions. Sur ce, le corps se vulnérabilise face à l’inconfort physique comme le rhume ou encore la fièvre ainsi que les infections responsables du gonflement des ganglions.

Comment traiter l’anxiété et le gonflement des ganglions lymphatiques sous l’aisselle

Parmi les traitements les plus fréquents contre l’anxiété et les autres troubles psychiques, on distingue :

  • Des exercices de relaxation pour empêcher les sujets de développer des pensées intrusives et relâcher le stress tout en améliorant leur humeur ;
  • Des médicaments contre l’anxiété afin d’atténuer ses effets et ceux du stress ainsi que ceux des peurs intrusives et des attaques de panique ;
  • Une thérapie pour approfondir la découverte des sentiments et des émotions des sujets et les aider à identifier la source de leurs troubles de l’anxiété et du stress au profit de la guérison.

Plusieurs traitements conviennent aux troubles du stress et de l’anxiété (chroniques ou fréquents). Chaque approche, conseil et outil répond aux besoins personnels du sujet ; l’anxiété et le stress étant des problèmes de santé typiques. En traitant ces troubles psychiques, vous viendrez à bout de vos ganglions enflés.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
Archive SANTE AMU DE FRANCE

Catégories

Suivez-nous!