Logo Santé AMU de France

Douleur à l’aine en marchant : causes, diagnostic et traitements envisageables

Douleur à l'aine en marchant : causes, diagnostic et traitements envisageables

Souffrir de douleurs à l’aine en marchant est particulièrement gênant en ce sens qu’elles affectent le déroulement des activités quotidiennes. Tendinite, inflammation, plusieurs facteurs sont favorables à l’apparition de ces douleurs handicapantes. Le point sur les origines et les traitements des douleurs à l’aine dans cet article.

Quelles sont les causes d’une douleur à l’aine ?

Les douleurs dans l’aine se révèlent éprouvantes pour les personnes touchées si rien n’est fait. La région de l’aine encore appelée région inguinale est la cible de nombreuses douleurs causées par des traumatismes, des inflammations ou encore des viscères. Dans certains cas, les douleurs inguinales sont causées par une maladie des artères urinaires et/ou digestives.

Des origines traumatiques et inflammatoires

Dans bien des cas, le symptôme des douleurs dans la région inguinale est causée par :

  • Une maladie articulaire ou osseuse selon qu’il s’agisse d’une fracture ou encore d’une luxation ;
  • Une lésion musculaire comme une déchirure du psoas.

Dans le milieu sportif, il n’est pas rare que les sportifs, notamment les footballeurs pâtissent de douleurs dans l’aine en marchant. Généralement apparentées à une pubalgie, ces douleurs n’en sont pourtant rien. En effet, la pubalgie n’est pas une pathologie, sinon un ensemble de symptômes tels les douleurs dans la région inguinale.

Il n’est pas rare que les douleurs à l’aine soient causées par des irritations de la région inguinale. Dans ce cas de figure, les origines de vos soucis de santé sont notamment :

  • Une tendinite ;
  • Une inflammation des ganglions de l’aine suite à une infection ;
  • Une bursite, etc.

Des origines viscérales

Si vos douleurs à l’aine sont d’origine viscérale, il s’agira alors d’une pathologie digestive ou urogynécologique, laquelle se décrit sous plusieurs formes. Parmi les plus fréquentes, on retrouve :

  • La hernie inguinale survenant lors d’une anse de l’intestin ;
  • Une infection urinaire récurrente chez la gent féminine comme la cystite ;
  • La colopathie fonctionnelle, une pathologie caractérisée par la récurrence des constipations et des douleurs dans la zone du bas ventre.

Si elles sont désagréables, les douleurs à l’aine ne sont pas les seuls faits de ces facteurs. Il n’existe pas de listes exhaustives des origines de ce mal. Aussi, importe-t-il de consulter un professionnel de la santé pour avoir un bon diagnostic et limiter les risques de pathologies graves.

Comment traiter une douleur à l’aine ?

En cas de douleurs inguinales, la première action à poser en guise de traitements est la consultation chez un professionnel de santé.

De l’importance du diagnostic médical

Comment traiter une douleur à l’aine ?

Un diagnostic médical importe en ce sens que cet examen permet d’identifier et de différencier les différentes pathologies du corps humain. En effet, beaucoup de pathologies se manifestent par des symptômes avoisinants de la douleur à l’aine. Grâce à un diagnostic médical, vous serez mieux orienté vers le meilleur traitement.

Au cours de l’examen, votre spécialiste de la santé va chercher à définir les causes de la douleur selon qu’elle soit mécanique ou inflammatoire. Il analysera également l’évolution de la gêne selon qu’elle soit soudaine, progressive ou survenue après un traumatisme, etc. Le diagnostic médical servira à faire votre bilan de santé et à étudier la présence de symptômes uro-gynécologiques ou digestifs dans votre organisme.

Des examens complémentaires comme les radiographies (en cas de fractures), les échographies (pour la vérification des organes internes), l’IRM et le scanner (en cas de risques de tumeur) ou encore le bilan sanguin (pour dépister une infection) peuvent accompagner le diagnostic médical.

Soulager une douleur à l’aine

Une fois le diagnostic médical réalisé, l’origine précise des douleurs à l’aine en marchant est identifiée. Dès lors, le traitement peut commencer. Généralement, la prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires est le remède tout indiqué pour soulager et guérir une douleur inguinale. Dans certains cas, l’application de glaces est également recommandée pour venir à bout de cette gêne à l’aine.

En cas de traumatisme, de tendinite ou encore de pubalgie, il est vivement recommandé de recourir à la rééducation. Ces séances permettent aux personnes touchées par les douleurs à l’aine d’éviter de pâtir des déséquilibres liés à ce trouble et de récupérer la mobilité de leur région inguinale. De même, la kinésithérapie est une excellente alternative pour soulager les douleurs à l’aine causées par un traumatisme musculaire ou névralgique. Elle permet aussi de renforcer les muscles fessiers.

Pour les infections urinaires, la prise d’antibiotiques fait parfaitement l’affaire. Quant aux douleurs d’origine viscérale, elles sont soulagées soit par une intervention chirurgicale ou un régime alimentaire strict pour réduire les symptômes.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
Archive SANTE AMU DE FRANCE

Catégories

Suivez-nous!